UP1

FAQ sur les jeux, guides de stratégie et didacticiels

Auteur/autrice : fatima

Les joueurs dOverwatch ont ferme le jeu des revendications virales nest que «D&D avec lasers»

Il était une fois que Overwatch a été présenté comme l’un des meilleurs jeux FPS au monde, mais NBC est devenu viral pour avoir affirmé que le jeu est «Dungeons & Dragons avec des lasers», et les fans ont rapidement répondu.

Alors que Blizzard Entertainment se gravait dans l’histoire avec des jeux fantastiques comme World of Warcraft et Diablo, leur FPS phare, Overwatch, voit une équipe de style Avengers se présenter sur des vagues d’ennemis robotiques tout en essayant de fermer l’organisation rivale, Talon.

Enracinée fermement dans un calendrier futur, le jeu peut avoir des skins inspirés de la fantaisie, mais dans l’ensemble, c’est un jeu de tir à la première personne du nouvel âge.

Par conséquent, lorsqu’un article de NBC est devenu viral pour avoir affirmé qu’Overwatch est «une sorte de donjons et de dragons mais avec des batailles laser», la base de fans a rapidement exprimé leur confusion.

Fans Overwatch Slam Dungeons & Dragons Comparaison

Discutant de la croissance des bourses esports dans la sphère universitaire américaine, l’article désormais viral de NBC relaie l’histoire d’un jeune garçon appelé Jeremy Murray, dont l’équipe Overwatch s’est vu offrir 40 000 $ de bourses pour jouer professionnellement.

Écrivant «Il y a un an, Murray n’aurait pas rêvé que son fils pourrait obtenir de l’argent pour l’université en jouant à Overwatch, une sorte de donjons numériques et de dragons avec des batailles laser», les joueurs ont rapidement critique la comparaison car les jeux ne sont tout simplement rien ressemblent.

Publicité

Overwatch
Oui, c’est exactement ce que c’est, écrit un fan sarcastique sur le sous-trousdit officiel du jeu, écho par un autre commentaire indiquant Décrire Overwatch dans les commentaires.

Oui, c’est exactement ce que c’est. De Overwatch

Je ne vois pas de problème ici, plaisante un fan. Mon dragon préféré est Lucio, il a les meilleurs lasers. » En réponse, un autre joueur commente mais seul un Shimada peut contrôler les dragons! mais est fermé avec «Lucio est le dragon que les Shimadas contrôle évidemment».

Moi: Expliquez-moi un jeu vidéo moderne comme si j’ai 90 ans. NBC News: I Got You Fam lit un commentaire, tandis qu’une réponse finale demande NBC pense-t-il que tous les trucs de nerd sont les mêmes?

Alors que le léger faux pas de NBC continue de faire ses rondes, nous ne pouvons pas nous empêcher de rire à la réaction de la base de fans. Avec Overwatch 2 à l’horizon, cependant, nous verrons peut-être un mode inspiré des «donjons et dragons avec lasers»; Après tout, cela semble plutôt cool, non?

The Quarry Review: Le successeur jusquà laube que nous attendions

Supermassive Games est de retour avec une autre aventure d’horreur cinématographique interactive sous la forme de The Quarry. Un groupe de conseillers de camp passe sa dernière nuit à la carrière de Camp Hackett en essayant de raviver les relations brisées, de rassembler de nouvelles et de réfléchir à ce que leur avenir nous réserve alors qu’ils prévoient un collège. Toutes ces fêtes et réfléchies sont rapidement interrompues par des créatures sauvages et animales et des chasseurs grungy qui ont l’impression d’être sortis directement de Deliverance. C’est à vous, le joueur, de découvrir ce qui se passe vraiment et de survivre la nuit. Bien sûr, c’est un jeu supermassif, afin que n’importe qui puisse mourir à tout moment et envoyer l’histoire dans une direction complètement nouvelle.

Supermassive a prouvé à quel point il est capable de jongler avec une distribution massive de personnages avec des personnalités et des traits variables en plus de tisser un récit de branchement. La Quarry ressemble à sa meilleure tentative de tout cela depuis until dawn. Il y a au moins une heure de temps avec les conseillers du camp, de traîner et de se parler avant le chaos à s’ensuivre. Certaines graines sont plantées pendant cette période, mais le développeur fait confiance à son écriture suffisamment pour permettre à ces personnages de respirer avant de commencer à se séparer. Même après que le sang a commencé à être renversé, le jeu ramène toujours tout aux difficultés personnelles de chaque personnage. Les mensonges qu’ils ont racontés dans leurs relations, leur désir de passer à travers cela afin qu’ils puissent enfin exprimer leurs sentiments à un béguin, etc.

CRITIQUE
Pour un adulte, il est facile de regarder cela et de réfléchir à la façon dont leurs inquiétudes sont vraiment insignifiantes, mais comme un enfant, ces choses ressemblent à la fin du monde et supermassive capture parfaitement cela. Avoir le béguin à l’adolescence ressemble à la vie ou à la mort etla carrière_ a réussi à faire de ce sentiment une réalité en mettant des amours adolescents au centre d’une histoire horreur macabre où la mort est palpable.

La Quarry maintient un niveau de tension net de rasoir tout au long de son histoire environ 10 heures, car vous vous asseyez là en sachant que n’importe quel mouvement pourrait être votre dernier, et il est vraiment facile de gâcher. J’ai pris un peu plus de liberté à être téméraire, car j’avais accès à une fonctionnalité intitulée Death Rewind, ce qui vous permet d’annuler trois décès dans le jeu et de réessayer. Néanmoins, j’ai été surpris par la facilité avec laquelle certains personnages pouvaient mourir. Dans certains autres jeux, vous ferez la mauvaise chose, mais obtenez une ou deux chances de vous sauver via un événement à temps rapide. Bien que cela soit parfois vrai ici, vous vous condamnez souvent immédiatement et serez tué sans que le jeu présente un événement à temps rapide de réaction pour essayer de l’empêcher. Supermassive ne montre pas beaucoup de miséricorde à ces conseillers de camp et c’est incroyablement efficace, aidant les enjeux réels et tangibles.

Contrairement à certains des autres jeux de Supermassive, il y a un objectif plus important au-delà de la simple survivre à la nuit dans The Quarry. Bien que je n’entre pas dans des détails à cause des spoilers, il vous demande souvent de risquer votre vie pour l’amélioration des autres. Parfois, cela se retourne de façon spectaculaire et votre prudence pour un allié en fait que les tripes ont arraché et jeté sur les murs, mais parfois il se déroule. C’est un jeu criblé d’anxiété, un trait commun à travers les meilleures histoires d’horreur. Vous sentez rarement confiant dans les choix que vous faites et cela peut prendre 30 minutes ou plus avant de savoir si vous avez fait le bon choix.

Quels que soient vos choix, votre premier jeu variera probablement beaucoup des autres joueurs. Selon qui est vivant et les chemins que vous empruntez, vous pouvez voir des choses entièrement différentes. Il y a des personnages que vous pourriez même ne pas rencontrer correctement si les autres meurent trop tôt. Vous pourriez même ne pas vous rapprocher de ce plus grand objectif susmentionné si vous gâchez dans certaines parties. La Quarry est l’un des rares jeux qui intègre correctement son récit de ramification pour s’assurer qu’il a l’impression que tout a un impact.

La Quarry propose également des cartes de tarot à collectionner, que vous pouvez vous lire par un psychique légèrement sommaire entre les chapitres. Les cartes vous donnent un petit aperçu d’un avenir possible, suggérant parfois des choses à éviter. Cela dit, connaître l’avenir peut parfois être plus nocif que bénéfique. Cela peut conduire à une réflexion sur la trop grande partie ou le joueur trop gardé, ce qui entraîne votre disparition. Parfois, il vaut mieux réagir de manière organique plutôt que d’essayer de déjouer l’avenir.

Même avec ses personnages écrits experts, ses niveaux implacables de tension et son attention méticuleuse aux détails (grâce à la technologie de capture de performance haute fidélité), La Quarry n’est pas sans défauts. Pour un jeu qui est tellement axé sur les choix qui peuvent changer complètement l’histoire, il y a beaucoup de choix qui semblent trompeurs ou redondants carrément. C’était un problème qui était présent lors de notre récent aperçu avec le jeu et ne se sent que plus répandu dans le match final. À un moment donné, vous avez la possibilité d’attaquer un ennemi ou de s’en sortir. Si vous choisissez de courir, ils restent dans la pièce et ferment simplement un disjoncteur, éteignant l’électricité dans tout le bâtiment. Sans donner des détails, cela tue un personnage complètement différent ailleurs dans la maison. C’était incroyablement exaspérant parce que la personne que je jouais ne faisait même pas ce que je leur ai dit de faire et cela a conduit à une conséquence qui était fondamentalement hors de mon contrôle.

L’autre problème important est que La Quarry est censé être une expérience cinématographique immersive, mais est remplie d’erreurs de montage étranges, faute d’un meilleur terme. En raison de tous les différents chemins de branchement du récit et des choix, le jeu mélange de nombreuses prises différentes. Il en résulte des changements brusques de tir, des performances se sentant hors de synchronisation avec la ligne de dialogue précédente et des prises de vue persistantes un peu plus longtemps que nécessaire. Ce n’est pas aussi transparent que l’on pourrait espérer et peut vous retirer brièvement de l’expérience, mais c’est un petit reproche dans le grand schéma des choses.

La Quarry est une histoire d’horreur charmante et étonnamment intime qui crée de vraies enjeux et supprime avec succès l’idée de l’intrigue. Bien qu’il ait des bizarreries ennuyeuses ou même frustrantes, c’est un digne successeur d’un jeu comme until dawn et met en évidence des jeux supermassifs en tant que maîtres de leur métier.

Évaluation: 4/5

La Quarry devrait sortir le 10 juin 2022 pour Xbox Series X | S, Xbox One, PlayStation 5, PlayStation 4 et PC. Un code Steam a été fourni par l’éditeur aux fins de cette revue.

Comment les lignes de nanolement tiennent-elles après six mois?

I first reviewed the Nanoleaf Lines in October 2021 — roughly six months ago. Since that time, I’ve used them almost every day. The Lines have become a part of the decor of my home; they turn on automatically at sunset and turn off at midnight each night. I rarely change the pattern or even think about their presence.

Contenu

  • Smooth performance with minimal glitches
  • A few new changes
  • Are the Nanoleaf Lines still worth it after this time?

The Lines just are — and that’s exactly how a smart device should be. If I have to think about it on a routine basis, it stops offering the same level of convenience.

So how do they hold up, and are they still worth it after six months?

Smooth performance with minimal glitches

In six months of use, I’ve only had two problems with the Lines, and both were the fault of a random power outage. When the power went out (thanks, Georgia storms), the Lines became unsynced from my smart home system. I had to go into the Alexa app and reassign them to the loft, a process that took all of 15 seconds to do.

Beyond that, there have been no errors or problems of any kind. The lights haven’t dimmed or gone out, and that’s with six hours or so of everyday use.

In my original review, I mentioned the two-year limited warranty and concerns over the flimsy feeling of the light bars. That concern is almost a nonissue, as there’s rarely any reason to touch the bars once they’re installed.

In comparison, I’ve had multiple smart devices simply disappear from the system or lose connection to Wi-Fi, among other annoyances. The fact that the Lines have continued to work flawlessly is a major win.

Au cœur du cerveau pour vaincre les tremblements 4/5 - Le magazine de la Santé

A few new changes

The majority of features around the Nanoleaf Lines are the same. The app looks about the same, and if there are more patterns, I’m not aware of them — there were already so many to begin with that it would be hard to keep track.

The biggest change comes in the form of new hardware. Nanoleaf recently released Lines Skins — snap-on covers that change the colors of the system. These Skins fit right over the top of the light bars, although you will need to remove the existing hexagonal covers for the connectors and snap the new one into place. The Skins are $20 for a pack of nine, which will cover a standard Nanoleaf Lines kit.

The Skins are currently available in pink and black, but more colors should be on the way soon. Nanoleaf also plans to release Flex Connectors in the future that let you bend your design around corners or onto the ceiling.

The Skins are great, but the Flex Connectors will open up the options for designs in a huge way. I might reconfigure the layout once they release and run the lines up the wall and onto the ceiling for effect.

Another change to note is that the Nanoleaf Lines now work as a Thread Border Router. This means any other Thread-enabled devices you own are connected to the Lines as well; they act as a relay point to strengthen the overall integrity of your network.

Are the Nanoleaf Lines still worth it after this time?

Définitivement. Like I said before, these aren’t lights for utility. You could technically read by them, but it wouldn’t be the best experience. The Nanoleaf Lines are a great decor piece and should be thought of as such.

If you’re looking for a snazzy, unique way to decorate your bedroom, office, or game room, the Nanoleaf Lines give you flexibility to choose your own design and color palette.

They’re pricey. At $200 for a starter kit with nine light bars, you’re looking at just over $22 per light. That said, it’s one of the more affordable options for decorative lighting, and it certainly holds up to continued use.

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén