Le plan d’infrastructure numérique nationale malaisienne (Jendela) est dit sur la bonne voie et en progressant vers préparer le terrain pour la technologie 5G avec des améliorations présentées à travers le conseil d’administration, selon la Commission malaisienne Communication et Multimédia (MCCM).

En parlant aux médias à annoncer est le deuxième rapport trimestriel, président MCMC Dr Fadhlullah Suhaimi a déclaré que les objectifs pour chaque phase n’a pas changé sauf une: celle d’accélérer la planification et la mise en œuvre du réseau 5G pour la commercialisation, précédemment prévu pour la phase 2, pour commencer la phase 1 à la place.

Le premier rapport trimestriel a révélé Jendela indiqué Décembre dernier que le plan, annoncé par le gouvernement malaisien de l’année dernière, a dépassé ses objectifs pour 2020. Jendela comporte deux phases, la phase 1 en cours d’exécution à partir de 2020 jusqu’à 2022, tandis que la phase 2 à partir de 2022 en avant.

Fadhlullah dit grâce aux efforts de l’industrie des télécommunications ainsi que d’autres parties prenantes, la disponibilité commerciale de 5G commenceront à la fin de 2021 comme annoncé par le Premier ministre malaisien Muhyiddin Yassin le févr 19.

Il a ajouté qu’au-delà du déploiement 5G, il y a beaucoup prévu pour 2021.

Prochain DIRECT : Et si la COVID-19 était une chance pour votre santé ? - Il Est Écrit
Les projets ciblés en 2021 comprennent le fibrage de 1,245,452 locaux et les maisons et la mise à niveau un total de 12499 stations de base 2G / 3G existants à l’équipement 4G afin d’élargir et d’améliorer la couverture 4G.

Il existe également des plans pour introduire 193 nouveaux sites 4G, ainsi que la connectivité par satellite à 839 endroits pour améliorer la couverture mobile dans les régions éloignées. Le coucher du soleil réseau 3G sera également achevée d’ici 2021.

« Voulez-vous en 2022, nous avons déjà déposé 1.661 emplacements pour de nouvelles tours pour fournir une couverture de réseau 4G. L’évaluation est en cours et nous espérons le voir mis en œuvre au 3e trimestre de cette année «, a déclaré Fadhlullah.

Sur la bonne voie

Pour une connectivité fibre optique, 5.414 millions de locaux ont été passés en décembre 2020. Ce nombre a augmenté à 5.707.000 au 31 Mars, a déclaré Fadhlullah. des vitesses à large bande mobile sont restés essentiellement les mêmes (25.6Mbps, par opposition à 25Mbps), mais la couverture 4G est maintenant passé à 93,51% de la population de 92,03%.

« Nous sommes sur la bonne voie », le président MCMC dit.

Fadhlullah a ajouté que, d’un point de vue KPI des locaux passés, les opérateurs ont atteint 132% de son objectif prévu pour le 1er trimestre de 2021. En ce qui concerne les nouveaux sites 4G, les opérateurs ont atteint 116% de leur cible, avec U mobile voir une augmentation significative. Dans l’ensemble, Fadhlullah dit que chaque opérateur est sur la bonne voie pour réaliser ses objectifs 2021.

Le nouveau rapport trimestriel a également puisé dans le coût de faire des affaires en Malaisie en termes de mise en place et le fonctionnement des structures de la tour. Fadhlullah a dit que ce où l’investissement dans les zones commerciales « ont touché un peu d’une bosse. »

Il a dit qu’il ya des disparités importantes dans sensiblement le coût du déploiement d’une nouvelle tour dans chaque état, et le coût de renouvellement des tours existantes. Par exemple, il en coûte US $ 9110 (RM37,600) pour déployer une nouvelle tour au Sarawak, comparativement à 2083 $ (RM8,600) à Selangor.

_ [RM1 = US $ 0,242] _

En même temps, le coût de renouvellement pourrait être aussi élevé que RM18,000 par an à Johor, ce qui en fait l’état avec le plus haut coût total en Malaisie.

Fadhlullah a noté que si le coût d’une tour est le même, la différence de coûts de déploiement réside dans la logistique, comme le déploiement d’une tour dans une région éloignée coûterait plus.

En outre, les différents états ont des coûts d’approbation, chaque Etat prendre ses propres décisions en fonction des critères définis préalablement décidés par les autorités locales propres de l’Etat, l’assimilant à la façon dont différents états ont des taux de cens, at-il ajouté.

Selon Fadhulllah, MCMC est en mission de réduire ces chiffres de coûts et de les rendre plus cohérente.

Il a dit que certains Etats ont réduit le coût de faire des affaires une fois qu’ils prennent conscience des différences dans les charges.

Par exemple, le coût d’approbation d’une structure de la tour et le toit en Terengganu était à un niveau supérieur, mais après quelques discussions, les autorités de l’Etat a décidé de réduire le coût, at-il expliqué.

Concédant que pour obtenir tous les États pour réduire les coûts ou de Streamline ne sera pas facile que chaque Etat devrait tenir compte de leurs propres revenus d’impact, a déclaré Fadhlullah.

Mais MCMC continuera à collaborer avec les autorités de l’Etat et le suivi de ces chiffres, at-il souligné.

coucher du soleil 3G, troisième utilitaire

Sur le réseau sunseting de la technologie 3G, Fadhlullah dit que les opérateurs télécoms se sont déplacés avec succès 629,018 clients (commerciaux) de la 3G dans les réseaux 4G au 1er trimestre de 2021 (en date du 28 Février), qui est au-dessus de la cible ciblée 562490 pour le trimestre.

Certains transporteurs 20492 3G ont également été mis hors du trimestre, au-dessus de la cible 19607, at-il ajouté.

MCMC prévu que certains clients seraient 732652 migrées d’ici la fin du trimestre (31 Mars). Chaque compagnie de téléphone ont indiqué qu’ils sont satisfaits des progrès de l’expansion couverture 4G dans les zones principalement 3G, avec l’adoption de la 4G et VoLTE (Voice over LTE) étant plus rapide que prévu.

Dans son briefing, Fadhlullah a également abordé les plaintes globales du réseau. Au quatrième trimestre 2020, MCMC a enregistré une baisse significative des plaintes – 28 577 plaintes prévues à 59 738 au troisième trimestre de 2020.

Cependant, le nombre est passé à 54 538 au premier trimestre de 2021.

Fadhlullah a noté que cela pourrait être dû à la deuxième commande de contrôle du mouvement (MCO2.0) qui a été adoptée au cours de la période, obligeant les gens à rester à la maison.

« La gestion du réseau va être un défi lorsque la population se déplace dans une zone donnée », a expliqué Fadhlullah.

Dans le précédent rapport de Jendela, Fadhlullah a déclaré des efforts pour reconnaître les télécommunications en tant que troisième utilité du pays (après l’eau et l’électricité).

Parmi les États qui le font, Fadhlullah a déclaré qu’il y avait une nouvelle inclusion que Terengganu rejoint maintenant Penang, Melaka, Perak, Pahang et Sarawak en adoptant des télécommunications en tant que troisième utilité.

Fadhlullah a déclaré que le processus n’est pas simple que chaque État et chaque gouvernement local aient leurs propres règlements, ce qui signifiait que des discussions devraient prendre en compte divers facteurs individuels propres à chaque État.

« Ce n’est pas si simple; Nous travaillons dans ce que nous pouvons. Cela prend un peu de temps », a déclaré Fadhlullah.