L’organisation AFL-CIO a adopté une résolution pour soutenir l’American Music Fairness Act (AMFA).

L’AMFA verrait des chanteurs et des musiciens payés lorsque leur musique joue à la radio. À l’heure actuelle, les opérateurs de radio AM / FM n’ont qu’à payer des redevances de publication pour la musique. L’AFL-CIO souligne à quel point les grandes sociétés de médias acquièrent des stations de radio à gauche et à droite aux États-Unis. «Avec ces grandes sociétés de diffusion d’entreprise engloutissant des milliards et des milliards de dollars en publicité, les chanteurs et musiciens du syndicat, y compris les session et les interprètes de fond, dont le travail rendent tout ce qui ne reçoit aucune compensation.»

L’American Music Fairness Act obligerait les sociétés de radiodiffusion d’entreprise à indemniser assez les artistes lorsqu’ils jouent leurs chansons sur la radio AM / FM. L’AFL-CIO souligne que les États-Unis sont l’un des quatre autres pays au monde qui ne paient pas d’artistes pour la radio. Les trois autres pays sont la Chine, l’Iran et la Corée du Nord.

L’AFL-CIO dit que, comme les Américains se remettent de deux ans de perte personnelle et de souffrance économique, il est temps pour le Congrès de protéger les moyens de subsistance de ceux qui créent la musique dont jouit le monde. Par conséquent, l’AFL-CIO s’engage à continuer de travailler pour passer l’American Music Fairness Act pour protéger tous les interprètes, les chanteurs, les musiciens et tous les artistes de la musique, dit le syndicat.

Après le passage de la résolution, la coalition MusicFirst a annoncé leur soutien.

Radio
«Nous applaudissons l’AFL-CIO pour avoir debout par des artistes et des créateurs de musique et prêtant la force de ses 12,5 millions de membres pour se battre pour le passage de l’American Music Equiness Act», ajoute le membre du Congrès Joe Crowley, président de la MusicFirst Coalition.

«Cette législation profitera aux artistes à travers le pays-y compris les dizaines de milliers de personnes membres de SAG-Aftra, de la Fédération américaine des musiciens et d’autres syndicats de l’AFL-CIO-en corrigeant une injustice de plusieurs décennies alimentée par la cupidité des entreprises qui a laissé des artistes non rémunéré pour leur utilisation de leurs chansons sur la radio AM / FM. »

«Dans toutes les autres industries, payer les gens pour leur travail est un principe de base et de fondement», ajoute Crowley. La diffusion ne devrait pas être une exception. Il est temps de réparer nos lois et de mettre l’industrie de la radio à la vitesse avec le Times en veillant à ce que les grandes sociétés radio rémunérent assez les artistes lorsqu’ils jouent leurs chansons. Nous sommes impatients de travailler aux côtés de nos amis de l’AFL-CIO pour adopter cette législation importante et attendue depuis longtemps cette année », conclut Crowley.