** Environ 13 mois après la finalisation des investissements en dollars américains dans l’étiquette des records arabes, la musique Rotana – et environ deux mois après avoir pris une participation majoritaire dans la distribution africaine et la société de gestion des droits AFRICORI – Warner Music Group (WMG) a encréfie Acquérir le distributeur basé à Dubaï, la musique Qanawat. Amateur

Warner Music Group (NASDAQ: WMG) a annoncé ce dernier rachat aujourd’hui et le jeu arrive au milieu de la croissance de l’industrie de la musique continue au Moyen-Orient – et a poursuivi ses efforts majeurs pour établir une présence dans la région. Décrits par WMG comme « un distributeur de musique de premier plan au Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord », la musique Qanawat deviendrait officiellement partie de Warner Music « bientôt », a déclaré Hauts-UPS, qui fait probablement référence à des considérations juridiques et réglementaires.

Warner Music-Licensing Project Rebuts Critics

Qanawat Music (Qanawat se traduit par « Canaux » en arabe) était auparavant une division de Qanawat FZ de 21 ans, qui se facture comme « le principal service mobile VAS et le fournisseur de contenu numérique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ». Cette dernière entité Qanawat est également basée à Dubaï et à son fondateur, ADNAN AL-OBTANI, doit rester PDG de la musique Qanawat, même après qu’il commence à fonctionner comme une unité autonome sous WMG.

En ce qui concerne la portée du distributeur et l’empreinte mondiale, les parties concernées ont communiqué que la musique Qanawat « est présentée à Dubaï, au Caire et à Casablanca, » En plus d’offrir « ses services dans plus de 20 pays de la région. » (L’Égypte abrite au nord de 100 millions d’individus et de la musique universelle aperçu un bureau à Casablanca, au Maroc, de retour en juin 2020.)

S’attaquer à l’accord d’aujourd’hui dans une déclaration, le Président des marchés émergents de la musique enregistrée Alfonso Perez-Soto a souligné le potentiel perçu associé à permettre aux artistes régionaux de trouver des fans sur la scène mondiale.

« Avec cette nouvelle affaire, nous avons une idée massive d’exporter des talents passionnants du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord – il y a une diaspora arabe importante et la culture en croissance mondiale que nous pouvons appuyer sur et qui aidera à amplifier la musique », a déclaré Perez-Soto en partie. « Nous avons récemment constaté un énorme succès mondial avec nos artistes de l’Afrique subsaharienne et nous sommes impatients de répéter cette réalisation en construisant une structure de distribution et d’amont pour les meilleurs talents du monde arabe. »

Le mois dernier, le Moyen-Orient Streaming Giant Anghami (Nasdaq: AGGH) est arrivé sur le marché boursier après la fusion avec une entreprise d’acquisition spéciale, s’associe à son partenariat avec Sony Music Entertainment (PME) en décembre pour lancer un « label de charité » appelé Vibe Music Arabia. Enfin, en termes d’étapes des majors pour élargir leur portée dans la Mena, avril 2021 a vu le groupe de musique universel déploiement de la musique arabe universelle avec le manager weeknd Wassim « Sal » Slaiby à la barre.