Dans un premier temps, les journalistes travaillant pour les éditeurs de presse numériques seront reconnus dans les nouvelles lignes directrices sur l’accréditation des médias centraux 2022, publiée lundi par le Bureau des informations de presse du ministère de l’I & B.
Les lignes directrices, sur la base desquelles des journalistes de la capitale nationale sont accordées, l’accréditation du gouvernement est entré en vigueur à partir du 1er février.

Selon les directives, tandis que les agrégateurs de presse ne seront pas pris en compte pour l’accréditation, les éditeurs de presse numériques qui ont fourni les informations requises au ministère de l’I & B en vertu de la STI (Directives intermédiaires et Code d’éthique des médias numériques), Règles, 2021, n’ont pas été trouvés Être en violation et d’existence continue pendant au moins un an, sera admissible à une accréditation.

Les normes ont également fait pour la première fois le quota cumulatif pour les groupes de médias. Au lieu de cela, des quotas ont été fixés pour des organisations individuelles de leurs chiffres de circulation, d’observation ou d’abonnement. Cela devrait entraîner une forte diminution du nombre de personnes accréditées à l’avenir.

Un quotidien, hebdomadaire ou bimensuel avec une circulation de plus d’une lakh, par exemple, aura droit à un quota de 15 personnes, tandis qu’une agence de presse avec plus de 500 abonnés obtiendra 50 accréditations.

Master en journalisme et communication, orientation médias et communication digitale

Les organisations de presse écrite et TV qui ont des bras de médias numériques comme une extension devront les ajuster dans leurs quotas. À partir de maintenant, imprimez les journalistes des médias qui demandent d’accréditations fraîches devront également fournir des certificats d’enregistrement et de circulation de RNI de leurs publications. Bien que les journalistes de la télévision devront fournir une copie de la lettre d’autorisation du ministère de l’I & B pour la mise en liaison et la liaison descendante en tant que canal d’actualités et d’actualité.

Entre autres changements, les directives d’accréditation des médias centraux, 2022 ont renommé l’accréditation «de la catégorie longue et distingue» aux «anciens combattants» et a supprimé la condition préalable obligatoire, dans cette catégorie, de personnes à organiser une accréditation de PIB pendant 20 ans pour être éligible à appliquer. Maintenant, les «vétérans» qui ont plus de 65 ans ont travaillé comme des journalistes pendant 30 ans ou plus seront éligibles pour postuler. Dans la catégorie indépendante, les journalistes devront soumettre 20 (au lieu de 15) coupures comme avant. Le gouvernement a éliminé l’exigence obligatoire d’un certificat de CA afin de prouver la rémunération par le journalisme.